Accueil » Archive

Articles taggé avec: financement

Analyses, Par Electron Libre, Production »

[27 mar 2010 | 18 Comments | Lu 6 301 fois]
La nouvelle censure française

Nouvelle forme de censure dans le cinéma français…
…tellement bien censurée qu’on n’en parle nulle part.
Il a toujours été difficile de vivre de son art. A notre époque, le cinéma est pour beaucoup une niche qui brasse des millions, comme la laverie automatique de la rue Léon Frot brasse ses montagnes de tee-shirts. En ces années dites de « crise » – à propos, elle est pour qui la crise ? – ce secteur professionnel fait de plus en plus rêver.
Diplômes requis : aucun.
Qualités physiques pour avoir plus de chances de réussir : des dents qui …

Analyses, par Jojoba »

[5 oct 2009 | 2 Comments | Lu 2 309 fois]

Suite de la première partie.

2) Y aller au culot

S’armer de son CV et de sa motivation et frapper aux portes. Des cinéastes par exemple.

Mais bon la plupart d’entre eux, une fois qu’ils y sont arrivés (et encore), se prennent pour des Spielberg.

Analyses, par Zem, Production »

[21 sept 2009 | 5 Comments | Lu 2 269 fois]
Le CNC et les aides au court métrage

Faire un film en France, c’est dur.
Mais avec un organisme comme le Centre National de la Cinématographie, la France peut se targuer (avec la Corée du Sud) d’avoir un système d’aide aux financements des films d’exception et de qualité. Alors de quoi pourrait-on se plaindre ?
C’est très simple…

Analyses, Distribution, par HusoBey »

[7 sept 2009 | 6 Comments | Lu 816 fois]
La distribution, ça tourne pas rond

Cette semaine, je me suis rendu au CNC pour m’informer sur la création d’une entreprise de distribution de films Art et Essai. Accueilli par un monsieur fort sympathique, je l’ai questionné sur cette fameuse aide « automatique » attribuée chaque année aux entreprises de distribution.

par Zem, Production »

[31 août 2009 | One Comment | Lu 2 451 fois]
Mon producteur c’est MacGyver

L’autre jour, je discutais avec mon producteur (que nous appellerons Carlito) du livre « Le milieu n’est plus un point mais une faille » dont je vous parlais récemment.
Et bien sûr, nous fustigions sur la production en France qui aujourd’hui tient plus du parcours du combattant et du tirage au sort que d’une sélection réelle de talents.