Accueil » Archive

Articles taggé avec: cinéaste

Analyses, Écriture, Par Mg, Production, Réalisation »

[3 fév 2010 | 11 Comments | Lu 1 823 fois]
Trouver un producteur : quelques conseils

Préambule : voici une pensée venue de l’intérieur, de ces entreprises que l’on appelle « sociétés de production ». Agent infiltré et rémunéré, j’officie au quotidien comme assistant de production (fonction hautement intéressante et polyvalente) pour l’un de ces maîtres de la pellicule que l’on appelle producteurs. Si je suis pris ou tué, vous nierez avoir eu connaissance de mes agissements, bien évidemment.

A voir, Par Aineka »

[13 jan 2010 | 3 Comments | Lu 1 192 fois]
James Gray’s Anatomy

La manière dont il insuffle de la tragédie dans ses drames, que ses polars traitent d’avantages d’histoires familiales que de flingues et de costards, son goût pour les conflits internes, la manière dont il film New York… c’est ce que j’admire chez lui. Son cinéma et notamment « We own the night » est une forte source d’inspiration pour un scénario que je suis en train d’écrire…
Ci-dessous, vous pouvez revoir sa Master Class qui fut organisée en décembre 2008 au Forum des Images. Cette vidéo est très intéressante, car il évoque de nombreuses choses qui nous intéressent sur ce site.

Analyses, par Jojoba »

[5 oct 2009 | 2 Comments | Lu 2 309 fois]

Suite de la première partie.

2) Y aller au culot

S’armer de son CV et de sa motivation et frapper aux portes. Des cinéastes par exemple.

Mais bon la plupart d’entre eux, une fois qu’ils y sont arrivés (et encore), se prennent pour des Spielberg.

Analyses, par Jojoba »

[2 oct 2009 | 5 Comments | Lu 739 fois]

Le parcours du jeune cinéaste est semblable à celui du jeune Padawan avant de devenir Jedi. Vous aimez le cinéma, vous êtes cinéaste amateur et vous voulez en faire votre profession mais vous ne savez pas par où commencer. C’est normal et c’est tout le problème dans notre pays.

Analyses, par HusoBey »

[25 juil 2009 | 6 Comments | Lu 985 fois]
Amateur ou professionnel ?

Lorsqu’on veut faire du cinéma, qu’on se lance dans les entrailles de ce milieu ultra-fermé (ou que l’on essaie en vain), l’étiquette qui nous colle à la peau est celle de l’amateur, ou plus vulgairement les « cinéastes en herbes ». Alors, comment se débarrasser de cette étiquette pour enfin devenir un « pro » ?
C’est un sujet source de conflits et de débats, certains vous diront qu’il faut être rémunéré. Mais est-ce réellement suffisant ? Je ne pense pas. On peut très bien faire un travail d’amateur et être injustement payé pour. D’autre pensent …