Accueil » Archive

Articles archivé pour la période mai 2011

Analyses, Cannes 2011, par Zem »

[25 mai 2011 | No Comment | Lu 2 503 fois]
Cannes 2011: Le CNC et la 3D

Le CNC organisait une rencontre à l’occasion de la publication du « Livre blanc du relief (3Ds) ». Un guide de référence sur la 3D stéréoscopique dans les productions audiovisuelles, de la conception à la diffusion. Une petite vingtaine de professionnels du secteur et de curieux étaient là pour échanger autour de la 3D relief au cinéma. Sortez vos lunettes!

Cannes 2011, Critiques de film, par Zem »

[18 mai 2011 | No Comment | Lu 1 901 fois]
Cannes 2011: The Tree of Life – La bande annonce de la vie

Si vous avez vu la bande annonce de Tree of life, vous avez certainement été intrigué par les images, la narration ou encore l’aura mystique et épique que cachaient ces quelques images. Elle est à la fois fidèle au film et en même temps loin de la réalité. Car la réalité de Tree of life est faite de métaphores, de philosophie mais entachée d’un rythme un peu trop torturé. Malick, un cinéaste torturé ?

Cannes 2011, Critiques de film, par Zem »

[18 mai 2011 | 2 Comments | Lu 2 174 fois]
Cannes 2011: The Beaver – Le complexe de Foster

Il aura fallu attendre 16 ans pour que Jodie Foster revienne derrière la caméra. Nombreux sont les comédiens qui ont décidé, un jour ou l’autre, de passer derrière la caméra. Certains y sont restés pour notre plus grand bonheur, d’autres ont persisté pour notre plus grand malheur. Mais Jodie Foster, après deux films réalisés dans les années 90, s’est arrêtée. Et quand on voit The Beaver, on se demande bien pourquoi ! Le complexe de Foster ?

Cannes 2011, Critiques de film, par Zem, Première séance »

[15 mai 2011 | No Comment | Lu 2 106 fois]
Cannes 2011: The Artist – la classe américaine

La séance démarre et déjà, un problème se pose : le film de Michel Hazanavicius est en 1:33, soit le format carré de l’image de l’époque. Et là, le projectionniste, ne sachant tout d’abord pas comment positionner le rideau sur les côtés de l’écran, est comme le spectateur : surpris.