Les formats d’image: le casse-tête

[ 19 déc 2009 | 16 Commentaires | Dans les catégories: Analyses, Par Hephaistos, Réalisation ]

Depuis l’an de grâce 1895, les frères Lumière et la première diffusion du cinématographe, la technique du cinéma a plus qu’évolué.

On a d’abord travaillé avec de simples cases perforées sur support photochimique, qui se succèdent à une vitesse suffisante pour donner la sensation de mouvement à l’œil humain. On a finalement progressé pour capter à l’aide de cellules, des images qui seront retranscrites et codées en suites de 0 et de 1. Là où les modes de captation se cherchent et s’inventent, c’est un autre aspect de la prise de vue qui souffre de cette course technologique.

On parle donc maintenant d’une notion qui pouvait être autrefois évidente : le format !

cinematographe

Le point de mon article porte justement sur la complexité de cette notion, j’essaierai donc d’être le plus clair possible pour les non initiés. Car dans cette fameuse course, qui ressemble plus à un sprint qu’un marathon, c’est bien le bazar ambiant qui pose problème… Pour résumer, il existe beaucoup de formats d’images, vraiment beaucoup: 8mm, 16mm, super 16, 35mm, cinémascope, etc. pour la pellicule. Hi8, DV, HDV, Full HD, 4K et pleins d’intermédiaires barbares comme le 1650*1080 (environ, je ne sais même plus) cela pour le numérique.

Si on compose toutes ces tailles d’images variées avec la possibilité de travailler en 16/9, en 4/3, ou encore en 21/9, le cerveau commence à fumer !

formats

Ah oui, un dernier élément à ajouter, the last but not the least : la chaîne globale.

Je m’explique : prenons un film tourné en 35mm, pellicule donc, monté en numérique après avoir subit un Télécinéma, qui arrive chez vous en DVD et que vous jouez avec le lecteur Blue Ray de votre console de salon, le tout sur un tube cathodique en 4/3 via une péritel… vous pensez honnêtement voir ce que le réalisateur a voulu filmer ?

Vous n’avez rien compris ? C’est normal, moi non plus.

jeu_jouet_formesPour illustrer simplement mon propos : le jeune bambin joue à placer des pièces triangulaires, rondes ou rectangulaires dans les emplacements correspondants. Le soucis : il a aussi un joli maillet avec lequel il s’évertue de toutes ses forces à faire rentrer le rectangle dans le rond…

C’est tout le complexe du développement technologique. A évoluer pour évoluer, chacun de son côté, on se retrouve avec des incohérences aberrantes. Le manque de réflexion globale est impressionnant, et les technologies incapables de travailler ensemble. En bon cinéaste qui stocke consciencieusement les VHS depuis des années, je suis affligé de les lire sur un écran Full HD dernière génération qui sabote complètement mon film.

aspects_ratioEt en tant que réalisateur, quel format choisir ? La pellicule coûte une fortune, le full HD reste cher et déjà obsolète puisque le 4K est déjà dans le commerce…

Tous les autres formats ? Indiffusables… Et tant pis pour ceux qui avaient investis dans une solution de tournage !

Le plus dingue dans tout ça ? La moitié des contenus vidéos sont visionnés sur Internet en format DivX ! La moitié du temps en screener (oui vous savez, un mec filme avec une petite caméra dans un vrai cinéma et balance le tout sur le net).

Allez trouver une logique dans tout ça…

Imaginez ce que ressent Spielberg en s’imaginant quelqu’un qui regarde un de ses films en streaming. Ce n’est pas le piratage qui doit lui donner la nausée mais l’abomination visuelle qui sort de l’écran.

DaVinci02En ne rendant pas les « vieux » formats exploitables par les nouveaux, on se coupe tout simplement de notre patrimoine cinéma. C’est de visuel que nous parlons ne l’oublions pas.

Un réalisateur est comme un peintre : on ne coupe pas les bords de la Joconde !

16 commentaires »

  • Mg

    Merci mon dieu, enfin une référence dans ce domaine, je m’évertue à tout décrypter lors de chacune de mes post-prod..

    • Knorc

      « Un réalisateur est comme un peintre : on ne coupe pas les bords de la Joconde ! »
      C’est 1000 fois vrai!

      Sinon y’a un truc pas clair : DivX c’est pas un format d’image.
      Du coup c’est plus une histoire de format mais de compression. Et le DivX c’est pas si crado que ca : ca permet de gagner pas mal de place sans perdre trop de qualité.

      • Hephaistos

        Knorc tu as raison, comme quoi je m’y perd vraiment!
        Le DivX est en effet une compression, mais j’en parle car il possède une résolution propre qui elle aussi influe sur l’image.
        bouh que c’est moche!
        Mais rendons à César ce qui lui appartient, le DivX a ouvert de vrai portes importantes pour ce qui est de la diffusion de contenus sur le web.

        • Alex

          Il n’est point nécessaire de filmer avec des caméras 2K ou 4K actuellement, il suffit de filmer avec un bon 3mm…

          Le 35mm permet grâce à sa taille, d’être numérisé en 4K sans aucune perte d’info ou de qualité. Bien sûr, il faut que la numérisation soit de qualité. Ensuite, il sera fait un simple downscale en 2K pour une diffusion FullHD en 1080i (satellite) ou 1080p (blu-ray).

          De plus tu dis « qu’on ne coupe pas les bords de la Joconde », mais pourtant, lorsque l’on va voir le dernier Cameron, qui est en 2.35 (cinémascope) il à bel et bien était découpé (par le réalisateur), car son format d’origine était le format IMAX (70mm).

          Par contre, dire que le 2K est déjà obsolète, c’est pas vrai car même si le 4K existe, il coute extrêmement cher et n’est utilisé que pour de très très gros film (Star Wars entre autre) et les films en IMAX (Avatar, TDK)…

          Le Divx ne possède pas une résolution propres à lui même car elle est variable selon le format du film ou sa qualité d’encodage (divx ou divxHD)…

          Par contre, la chose que je ne supporte pas, c’est le Pan & Scan effectué par certaines chaines (qui à dit que je parlais de TF1) sur les films, voir un Seigneur des Anneaux passer d’un magnifique 2.40 à un atroce 1.77 (16/9), ça fait relativement mal à coeur…

          • Hephaistos

            Je suis d’accord avec toi le 35mm reste le format idéal car adaptable très correctement en numérique.
            Après le tarif reste quasiment le plus cher du marché.
            Plus en tout cas que de tourner en 4K avec une RED par exemple…

            Je ne comprend pas bien ton propos sur Avatar… tu veux dire que c’est bien qu’on passe de l’IMAX au cinémascope? Seulement parceque ça a été fait?
            Moi je pense juste que l’artiste à imaginé une oeuvre en IMAX et que malheureusement si il veut le diffuser un minimum il doit passer à un format plus exploitable par les diffuseurs…

            Le 2k est tout a fait obsolète comme l’est déjà le Full HD, pour deux raisons: lance un process de production aujourd’hui et calcule le temps nécéssaire à l’obtention du master qui signifie la fin du projet…tu crois vraiment que durant ce grand lapse de temps les choses n’auront pas bougées?

            Le 4K sur RED, encore une fois, reste moins cher que beaucoup d’autres solutions et permet en plus de jouer avec l’estétique de vrai optiques 35mm!

            Je suis d’accord avec toi, le DivX n’a pas de résolution propre, mais dans les esprits de tout le monde ça reste quand même, en moyenne, une résolution assez mauvaise, un gros tas de pixels et quelque chose de pas très joli dans l’ensemble (je ne parle pas du DivX HD)

            Que je te comprend quand tu parle du pan & scan que je n’avais pas vraiment abordé puisqu’il s’agit plus de télé. Mais il est clair et net que c’est un véritable scandale et l’exemple le plus précis du n’importe quoi des formats d’image!

            • Alex

              Pour le cas d’Avatar, Cameron aurait put laisser le ratio de 1.77 de l’Imax pour les salles standard, mais il à voulut, comme il le dit lors d’une interview, offrir une expérience « pleine », hors, 99% des écrans de ciné sont en 2.40 et de ce fait, il à préféré couper le haut et le bas de son image lors de la réalisation (et non lors de la post-prod) pour pouvoir remplir toute la surface de l’écran…

              Si il est vrai que filmer avec la RED revient moins cher, il reste que si l’on veut éviter l’aspect numérique et très « télévisuel », le 35mm reste le meilleur support…

              Par contre, là où je ne suis pas d’accord avec toi, c’est quand tu dis que le 2K (ou fullHD) est déjà obsolète, Alors oui pour un écran de ciné, le 2K est largué mais pour la maison, c’est loin d’être le cas, il est déjà quasi impossible de distinguer la différence entre 720p et 1080p sur un 40″, alors du 4K, en dehors d’être du bullshit commercial, ça ne sert à rien si l’on à pas un écran de 2m de base minimum…

              • hephaistos

                De ce que je lit de l’interview de Cameron et de ce que je comprend de l’Imax, c’est qu’il n’a pas eu vraiment le choix on dirais.
                L’Imax qui semble avoir un ratio proche du 4:3 ne conviens pas à un écran de cinoche standard cinéma puisqu’il laisserai des moches barres noires sur les côtés.
                Qui plus est il faut que l’écran soit suffisament grand…
                Celà dit comme il connais sont boulot il a effectivement construit son image pour que dénuée du haut et du bas, ce qui lui donne un format 16:9, celle-ci soit toujours utilisable et montre le nécessaire.
                Il est malin en fait…face au deux aspects techniques qui lui impose un choix de format, il s’est démerdé pour faire deux versions utilisables…
                Ce n’est d’ailleurs comme il le dit si bien pas un vrai cinémascope mais une extraction de format cinémascope (autrement dit environ 16/9) à partir d’une image un peu plus carrée…
                Beau bidouillage.

                Je pense que dans cette dicussion et Cameron lui-même confond l’esprit « panoramique » du cinémascope et le procédé de tournage et de projection cinémascope.

                Encore une fois j’invite à se renseigner sur ces formats qui montrent bien le bazar ambiant et comment ils ont été dévellopé, leur compatibilité avec les différent moyens de diffusion.

                L’Imax par exemple n’est diffusable que dans une salle appropriée…

                Complètement d’accord avec toi celà dit: entre filmer en 35mm et en Red, je choisis le 35, pour des raisons esthétiques!
                Même si…c’est pas Distrcit 9 qui a été tourné en red?? Faut vraiment que je vois ce que ça donne…

                Tu veux mon sentiment sur pourquoi le full HD et le 2k sont largués?
                Un diffuseur, pleins de gentils producteurs qui viennent lui vendrent leur produits…
                Un nombre de cases de diffusions…
                Et hop une jolie équation:
                Tu crois vraiment que le diffuseur va remplir ses cases de films en HD alors qu’il a suffisament de films pour les remplir avec du 4K ou plus?
                Commence à écrire un scénario aujourd’hui, le temps qu’il soit produit, tourné, monté et que tu le distribue…tu crois vraiment que d’ici là les « standards » n’auront pas changés?

                • Alex

                  Oui mais comme je l’ai dit avant, le 2K est largué pour le ciné, mais pour une utilisation domestique, il est loin de l’être, car du 4K sur un 50″, ça ne sert à rien car personne ne peut voir la différence avec du 2K sur une taille aussi petite…

                  C’est comme les tv 32″ en FullHD, en dehors d’être du bullshit commercial ça ne sert à rien, il est impossible à l’oeil humain de faire la différence entre du 720p et du 1080p sur un 37″, alors imagine sur un 32″ ^^…

                  • Nicolas

                    Je suis un peu largué dans toutes ces normes, formats, encodages et tout et tout. Votre débat éclairci un peu les choses. Donc une question… Quelle est la taille d’écran qui met le plus en avant le fullHD (je parle d’une utilisation domestique) ?

                    • Hephaistos

                      Nicolas: Ma théorie:
                      Le full HD est défini par 1920*1080 pixels, l’idéal est donc une fois tous ces pixels mis dans un écran, que ton oeil ne distingue pas des pixels mais bien un tout donnant une image.
                      Donnée très importante: Plus l’écran est gros, plus chaqun des pixels sera gros, donc le tout moins bien définis. Mias plus tu te recule, plus chaque pixel devient petit à tes yeux.
                      L’idéal est donc un bon ratio: distance/taille de l’écran.
                      A affiner en fonction du recul que tu possède chez toi!!

                      • Les Cinéastes » Micro Salon 2010 à la Fémis

                        [...] Aujourd’hui en visitant le site de L’AFC (Association française des Directeurs de la photographie Cinématographique) j’ai découvert un événement qui devrait intéresser nombre de techniciens ou férus de cinéma que vous êtes. Cet événement devrait aussi intéresser les lecteurs de l’article consacré aux formats d’images. [...]

                        • Alex

                          Pour ma part, j’ai actuellement un HDready (1280*720) en 50″ (127cm) et je vais bientôt passer sur du FullHD, toujours sur la même taille. Niveau distance, je suis 3m de l’écran, ce qui est largement suffisant. Après, tout est une question de gout car certains n’aiment pas avoir l’écran trop envahissant, d’autre (comme moi) en font la pièce maitresse du salon… ^^

                          Après, si je puis me permettre, je ne peux que te conseiller comme écran un bon Plasma de chez Panasonic (à éviter LG & Samsung)ou alors un vidéoprojecteur (si tu as le recul nécessaire)… Mais tout ceci est un débat…

                          • GIL GILBERT

                            Je suis passé du 9,5mm au 8 et super 8mm puis 16mm ; 35mm VHS etc …..
                            la qualité de l image et du son sont primordiales le format secondaire
                            dans la mesure ou aujourd’hui des logiciels passent d’un à l’autre c’est une question d argent. je transfert mes films.avi et change le codec. Les cinéastes s’adaptent au marché ET nous sommes seuls responsables des changements. faut donc ne pas changer de format proposés dans cette société de consommation. Sinon on fait leur jeu merchantil.

                            • Vidéo en Poche

                              … sans parler des formats de fichiers qui devraient être ouverts si l’on veut conserver notre patrimoine audiovisuel durablement, le numérique étant un sacré casse-tête actuellement pour les cinémathèques http://fr.wikipedia.org/wiki/Format_ouvert

                              • Coeur Noir

                                La projection de cinéma numérique peut-être un format ouvert, en 2K ou 4K, cryptée ou pas :

                                http://www.dcimovies.com/DCIDigitalCinemaSystemSpecv1_2.pdf

                                http://www.dcimovies.com/DCI_Stereoscopic_DC_Addendum.pdf

                                Il « suffit » de suivre les recommandations…

                                …ou de créer des sources dont on sera toujours capable d’extraire un matériel répondant aux recommandations.

                                Ces recommandations sont des normes transposées iso/afnor donc à priori pérennes.

                                • Hephaistos

                                  Merci coeur noir.
                                  Effectivement si l’iso/afnor s’en melle c’est plutot bon signe.

                                Laisser un commentaire:

                                Compatible Gravatar.