Accueil » Archive

Articles archivé pour la période octobre 2009

Écriture, par Zem »

[31 oct 2009 | 2 Comments | Lu 648 fois]

La révolution est en marche !revolution

Enfin… presque. Lors des dernières Rencontres Scénaristes en Série d’Aix-les-bains entre scénaristes et producteurs, l’heure était au constat. Le métier de scénariste en France est aujourd’hui de plus en plus menacé et les rapports entre le scénariste et ses compères (producteurs, diffuseurs…) se détériore d’année en année.

Analyses, Par Haraxome »

[26 oct 2009 | 4 Comments | Lu 1 063 fois]

Cinq mois plus tard, TF1 (quelle ténacité) remet ça avec Section de Recherches, qui cette fois tente de cloner FBI : Portés disparus, gros succès de France 2. L’audience est là mais ne parvient pas à égaler le géant américain, en tête avec une moyenne de 500 000 inconditionnels en plus. France 3 s’est également laissé tenter avec Adresse Inconnue, une pâle copie de FBI : Portés disparus. Et pour finir, le comble du vide scénaristique, Paris Enquêtes Criminelles sur TF1, a transposé à l’identique les histoires de New York Section Criminelle, mais en région parisienne

A voir, Gangsters stories, Par Aineka »

[25 oct 2009 | No Comment | Lu 629 fois]
Le cycle Noir c’est Noir à la Filmothèque

Depuis le 14 octobre et jusqu’au 3 Novembre 2009 se déroule le Cycle Noir c’est Noir. Actuellement le cinéma « La filmothèque du quartier Latin » organise une rétrospective de 21 chef d’oeuvres , classiques et contemporain, du genre.

Analyses, Par Haraxome »

[23 oct 2009 | 3 Comments | Lu 2 059 fois]

J’aimerais crier mon indignation en ce qui concerne la médiocrité des fictions françaises, que les chaînes ont pour coutume de nous présenter, à l’exception il faut bien le dire, de Canal +.

Je m’explique.

Analyses, par HusoBey »

[21 oct 2009 | 5 Comments | Lu 555 fois]
Le milieu n’est plus un pont… par HusoBey

Je n’aurai jamais pensé que la situation actuelle du cinéma (2007 certes, mais je ne pense pas que cela ait beaucoup changé aujourd’hui) soit aussi bipolaire et aux mains des sociétés télévisuelles / grandes sociétés.

On a donc là une excellente analyse de la situation, expliquée très clairement. Mais il y a deux points noirs dans ce joli tableau.