La pub au cinéma: STOP !

[ 18 sept 2009 | 11 Commentaires | Dans les catégories: Analyses, Par Aineka ]

Aujourd’hui j’ai décidé d’aborder ce que je juge comme un problème dans les salles de cinéma : la « préséance ». Ce qui précède le film au cinéma.

Prenons l’exemple d’une personne qui vient au cinéma à Paris en métro voir un film en 3D :pecresse-fillon-lunettes-3d

9 € la place + 3 € de location des lunettes + 3 € aller-retour en métro = 15 € la sortie ciné.
(Autre débat, quand pourrons-nous être propriétaire de nos lunettes 3D, ou une location à 0.50 € ?). Le prix est plus élevé si l’on consomme des friandises hors de prix, si l’on vient en voiture avec le prix des parkings quand il y a des places.

Heureusement que les cartes illimitées existent, ainsi que les opérations Fête du cinéma, Rentrée du cinéma, Semaine du cinéma, carte de fidélité… Les multiplexes étant des machines à consommer : publicité, friandises, pop-corn renversé sur les sièges et j’en passe.

 

En dehors du prix, c’est surtout le fait que l’on se retrouve avec de la publicité avant la séance de cinéma qui me dérange.

Depuis quand a-t-on droit à de la publicité avant un spectacle ? Y a-t-il des spots de pub avant les concerts, avant les pièces de théâtre ? Cela signifie-t-il que la salle de cinéma ne soit rien de plus qu’une télévision en plus grand ?

Vous l’aurez compris, je ne comprends pas ce que la publicité vient faire avant une séance de cinéma. Même si cela réduisait le prix de la place de moitié, non !

jean_mineur_1960Si vous êtes un spectateur dépendant comme nous, vous avez donc droit à environ 15 minutes de publicités avant chaque film. C’est inacceptable !
Les bandes-annonces étant de la publicité qui ne gêne personne à part Zem et certains d’entre vous…
Pour ceux qui considèrent les spots de pub comme des petits films, alors passez-nous de la pub avec les génériques, et le nom de l’équipe. Si l’on avait droit à des pubs réalisées par le réalisateur du film qui suit, on aurait droit aux pubs de Citroën et Halo 3 avant la séance du prochain District 9, par exemple. Cela pourrait créer une justification artistique à ces publicités. Je connais un réalisateur indépendant qui a auto-financé son long-métrage en réalisant des spots de pub…

 

escurialDans un monde utopique, on aurait droit à un court-métrage avant notre film.
Un court-métrage lié au genre ou au thème du film qui suit. Dans des salles des « Écrans de Paris », notamment à L’Escurial il y a des courts-métrages avant certains films. Félicitons Sophie Dulac pour cette démarche !
On pourrait voir aussi un court-métrage du même réalisateur comme pour la projection de The Kid de Charlie Chaplin précédé de Jour de paye. Ou le dernier Wes Anderson, « Darjeeling Limited » dont le court-métrage est même lié au scénario du film (et projeté avec dans certaines salles).

À l’instar d’un concert de Rock, je rêverais de voir un court-métrage considéré comme un artiste en première partie d’un spectacle. Le réalisateur et le producteur choisiraient un projet et un jeune réalisateur et financeraient son film.
Par exemple, 1 % du budget du film irait à cette aide directement. Soit sur une prod à 5 millions d’euros, cela permet de donner 50 000 € pour produire ou coproduire un court-métrage. Celui-ci bénéficierait d’ailleurs de la diffusion du long-métrage pour trouver d’avantage de sources de financements.

 

C’est une idée à balancer au CNC, qu’en pensez-vous ?

Ce serait un moyen pour ouvrir les spectateurs à d’autres horizons, plutôt que de continuer à se faire dévorer par une pub tellement présente que l’on ne se rend même plus compte qu’elle nous étouffe…

11 commentaires »

  • Clément

    Merci pour cette article pertinent Aineka.
    Je doit avouer qu’a la lecture de ton papier je me suis posé la question de la redistribution des bénéfices publicitaires d’une salle de cinéma.
    Je me trompe peut-être mais j’imagine que ces recettes tombent dans les poches des salles. Dans ce cas, deux choses: les multiplex en ont ils réellement besoin?
    les petites salles régionales survivent-elles grâce à ça?
    Dans tous les cas, c’est très clairement un espace de temps durant la projection qui n’est plus réservé à la diffusion d’un court-métrage comme tu le soulève justement. (Ca ferais trop long de mettre les deux)
    Quel drame, pourquoi? Bah c’est juste comme si on supprimais au journal de 20h la diffusion télé…
    Ou le voit-on? Quasiment nul part…
    Merci la publicité!

    • Aineka

      Merci, si l’article t’a amené à la réflexion, je suis ravi.
      Il est clair que les multiplexes sont des usines à consommer. Les cinémas indépendanst ne passent pas ou peu de pub: le ciné à St. Michel ou je suis allé voir le film de Manoel de Olivera dont je parle dans l’article « papy fait du ciné« , n’a passé ni pub ni bande annonce, juste le film. Et pourtant le prix n’est pas plus élevé… C’est bien du bénéfice net pour les multiplexes qui contribuent à leur extension et donc l’extinction des petites salles !

      • Alex

        Autant je suis pour les bandes annonces avant le film, autant les pubs pour les m&m’s, les glaces et autre banque me gavent au plus haut point. Les seuls pub que je trouve presque normales sont celles pour le blu-ray ou les jeux vidéos (comme celles pour GoW2 ou Halo3 ODST)… Surtout vu le prix exorbitant de la place de ciné…

        • Mg

          Difficile problème… Je ne connais pas la réponse sur qui empoche les revenus de ces publicités (un partage exploitant/régie publicitaire sans doute), mais il faudrait croiser pour le savoir. Quand au prix de la place, ça n’a pas énormément de rapport.. Le spectateur ne paie pas la pub, mais la subit.

          La publicité existe partout, et soutient au final toutes les industries. Si elles sont visibles avant les séances, on les voit aussi durant les films, et tout autour des spectacles pour les concerts (sous le terme « sponsor » quelquefois).

          Ce qui reste saoulant, ce sont surtout les répétitions. Au format ciné, une pub repasse beaucoup de fois pour être rentable, et l’heureux possesseur d’une carte illimitée doit se les « faire » avant chaque séance. A plusieurs séances par mois, on frôle l’overdose..

          • Zem

            Je confirme pour l’overdose: le Crossover selon Nissan, j’ai envie de l’exploser !

            Pour le prix du billet, le fait est que ça ne fait qu’augmenter et pourtant, magré le prix élevé, il y a toujours autant de pub. Donc au final le spectateur y perd, le cinéma y gagne. Allez comprendre…

            • Alex

              La pub soutient certes les industries, mais ça me fait gave un max de me taper à chaque séance la pub pour les glaces magnum ou le chewing gum « 5″, ça ne correspond en rien avec l’univers du cinéma alors que la pub d’1min50 pour Halo 3 ODST ne me gène pas le moins du monde pour la simple et bonne raison que premièrement, c’est presque un court métrage et deuxièmement, le monde du jeux vidéo et du cinéma sont de plus en plus proches…

              Pour le fait de les voir durant les concerts, c’est pas gênant, vu qu’ils injectent de l’argent pour ces concerts, mais au cinéma, ils n’injectent en rien du pognon pour les films. Quand je vois l’état de délabrement de plus en plus de ciné (petit et multiplex), je doute que ce soit les cinés qui empochent l’argent…

              • eva

                Les petits ciné d’art et essais ne diffusent pas de pubs.
                Venant de la campagne, je n’ai connu que ces petits ciné.
                Quand je suis arrivé à Bordeaux et que je me suis retrouvé dans les complexes, j’ai adoré toutes ces pubs : la TV en écran géant. Mais quand j’y vais toutes les semaines ça devient vraiment gavant.
                J’y ai emmené ma petite soeur qui m’a dit avoir adoré ces pubs. Un fois ça va mais toujours les mêmes à chaque séances c’est lassant.

                Tu peux le dire au CNC mais est-ce que cela va changer quelquechose?
                Qui tente rien n’a rien!!

                • etioun

                  J’avoue ne pas vraiment être gêné par la pub au cinéma… pour moi c’est un peu comme le flyering à l’entrée d’un concert…

                  Mais sinon je sais qu’à Roanne (42) le ciné art & essai Espace Renoir propose souvent des courts avant chaque projection et l’idée proposée de voir le court comme une première partie est une super idée !

                  • morgan

                    La loi n’arrete pas de changer …

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Court_m%C3%A9trage

                    * La loi 26 octobre 1940 (Loi de réglementation de l’industrie cinématographique, confirmée par la loi du 29 septembre 1948) constitue une étape majeure en instaurant une protection du court métrage :
                    o le passage d’un court métrage devient obligatoire en début de séance.
                    o 3 % des recettes de la séance reviennent au court métrage.
                    Cependant, le système ne favorise pas nécessairement l’émergence de court métrages de qualité. Ceux-ci sont trop fréquemment publicitaires.

                    * En 1953, la législation est modifiée deux fois :
                    o Le 6 août 1953, une loi supprime la rémunération automatique du court métrage au prorata des recettes brutes au profit d’une prime à la qualité. Ceci à la grande satisfaction des réalisateurs.
                    o Le 21 août 1953, un décret-loi supprime l’obligation de projeter un court métrage français avant chaque long métrage français. Le double pro­gramme est donc en théorie de nouveau autorisé.

                    http://twitter.com/morganangove

                    • Les Cinéastes » Blog Archive » Pathé au pays des merveilles

                      [...] PASS) + 3 € de location des lunettes 3D (prix également exorbitant dont on a déjà parlé ici) + 2 € pour… l’exclusivité Pathé pour l’avant-première [...]

                      • Val'

                        Le prix à baissé d’un euro quand j’ai était voir Avatar à Rouen.
                        Après est ce que c’est définitif ou bien c’est par ce que le film marchait super bien et qu’ils pouvait facilement rentabilisé la location des lunettes ?

                      Laisser un commentaire:

                      Compatible Gravatar.