Séries TV: la méthode française

[ 7 août 2009 | 2 Commentaires | Dans les catégories: Analyses, par Jojoba ]

Un lundi soir, après une journée éreintante, ponctuée de rendez-vous pro interminables et sans intérêt (ceci fera l’objet d’un autre article), je rentre chez moi la cervelle en compote. Ma seule envie du moment: m’enfoncer dans mon canapé, allumer la télé et ne plus penser à rien, m’alléger l’esprit.

z1r1mo6qHabituellement, je fais l’effort de passer en revue la centaine de DVD qui ornent ma bibliothèque. Il y a toujours un ou deux films que je me promets de regarder mais seulement lorsque que les conditions sont optimales. Or, ce n’était pas le cas. Mes neurones sont inactifs, ma raison me fait défaut. Ce soir là, partisane du moindre effort, j’attrape la télécommande que je fixe du regard depuis dix bonnes minutes déjà, mon index glisse accidentellement sur la touche « 1 » et là… j’assiste à un véritable massacre télévisuel.

Une série française policière , dont je ne citerai pas le nom mais qui est une mauvaise copie d’une série américaine existante démarre à l’écran.

brain-TVUn cadavre, mal positionné, est découvert près d’une piscine. Une succession de dialogues confus et de plans bateau s’enchainent. Les personnages sont froids, faibles, ce qui fait automatiquement que l’on décroche même si l’intrigue avait été accrocheuse. Pas de rythme, pas de prise de risque, que de clichés. L’enquête se termine avec la découverte de l’assassin qui n’est autre qu’un proche de la victime. Celui ci aurait frappé la victime dans le dos, me semble-t-il, mais il portait une chevalière, ce qui aurait laissé une trace sur sa peau. Bien évidemment, le cadavre a été autopsié, et ce genre de marque est assez visible, et l’assassin en question a été interrogé plus d’une fois, alors qu’il portait la chevalière. Que d’incohérence et de facilité dans le scénario !

Le seul point positif de la série est le choix de l’image pour le labo, mais bon rien de transcendant non plus. Un véritable spectacle de désolation !

La chaîne que je regarde (comme plusieurs autres chaînes hertziennes) s’essaie depuis quelques années à un « nouveau genre » coté série TV, enfin « nouveau »… je dirais, par rapport au paysage audiovisuel français.

Ce nouveau genre existe déjà hors de nos frontières depuis plus de dix ans. Je citerai comme exemple l’Allemagne, qui, ayant compris le concept, nous a largement dépassé depuis belle lurette.

L’intention de la part des chaînes françaises est noble, donner un dynamisme à leurs programmes en proposant notamment des fictions de genre dont le modèle est « LA » série américaine.

http://img.ozap.com/00751930-photo-veronique-genest-est-julie-lescaut-sur-tf1.jpg

Malheureusement, les chaînes veulent faire vite, mais font mal. Les différents thèmes abordés (policier, social, fantastique ) sont exploités dans la forme mais pas dans le fond. C’est à croire que les scénaristes ne font aucune recherche en amont du travail d’écriture. Les moyens sont là, mais peut-être pas la méthode. Les Américains vont très vite, cherchent, innovent. Les Français sont plus lents, frileux, vieillots.

A quand des séries françaises qui dépotent, qui nous tiennent en haleine, audacieuses, excitantes, avec des personnages charismatiques ? Les téléspectateurs en sont friands et n’attendent que ca.

Les programmes très courts, comme « Vous les femmes », « Camera café », « Un gars, une fille » donnent un peu d’espoir. La chaîne Canal Plus est pour le moment la seule à avoir adopté la méthode anglo-saxonne qui consiste à développer des concepts par le biais d’appels à projets, d’organiser des pôles de scénaristes. C’est bien là la preuve que nous pouvons créer des programmes de qualité et en adéquation avec l’envie du téléspectateur.

En attendant, puisque ce n’est pas le cas, je vais en rester à mon programme canapé & DVD.

2 commentaires »

  • Clément

    Quel plaisir de pouvoir lire une critique enfin juste, du fabuleux savoir faire « à la française »
    Que ce soit en termes de jeu, d’écriture, de dialogues, de réalisation et de trame de fond…les séries française nous font honte.
    C’est à se demander comment autant d’argent peut-être fourni pour d’aussi piètres résultats.
    Du point de vue innovation on fait très fort: des flics encore des flics et des enquètes médiocres. Une insulte simple et pure à Agatha Christie, Sir Arthur Conan Doyle et aux Experts (quelque soit leur lieux de résidence Las Vegas, Miami ou Manhattan).
    Quand je constate la qualité du produit outre-atlantique et -manche, la carrure des acteurs, l’usage du 35mm, en Panavision s’il vous plait! je tremble en prenant le risque d’allumer ma télé datant d’une autre époque.
    Les mêmes instigateurs de cette « French touch » sont pourtant, j’en suis convaincu, capable de moqueries si ils regardent une imitation cinéma Bollywodienne. A force de ne plus se sentir…on oublie qu’on s’est fait dessus…
    Si on ajoute les rediffusions incessantes de Derick ou de Maigrets…on touche le fond…
    Encore une fois la créativité, les prises de risques et le renouvellement des contenus passent à la trappe.
    La stérilité, la gargarisation de la culture à la française, le manque de volonté d’innovation sont les icebergs qui font gentillement couler le navire audiovisuel.
    Mon entourage quitte peu à peu son petit écran et je ne lui en veux pas.
    Le monde à soif d’avancées, de qualité et se laisse de moins en moins abrutir.
    Le train est en marche il est temps de s’en rendre compte!

    Jojoba je te suis et glisse un DVD dans mon lecteur.

    • Alex

      Il y à aussi le format qui entre en compte, alors que les usa utilisent depuis un moment le format 42min, la France en est encore au 60min, du coup, il faut combler les trous, remplir et du coup, on se retrouve avec des temps morts… Je veux pas être méchant avec la production française, mais il y à déjà quelques années, nos voisins allemand avaient des séries comme le clown ou alerte cobra, qui si elles ne sont pas exceptionnelles niveau réalisation et écriture, elles se rattrapées par le fait qu’elles étaient bourrées d’action non stop…

      Heureusement qu’il y à quand même C+ avec ses « créations originales »

    Laisser un commentaire:

    Compatible Gravatar.